réduction de l’énergie

  • En raison de la nature de nos activités, nous utilisons de grandes quantités d’énergie.

    Heureusement, comme les installations les plus importantes de Produits Kruger sont pour la plupart situées au Québec et en Colombie-Britannique, l’électricité que nous consommons est en majeure partie de l’hydroélectricité. Étant donné que ce type d’électricité ne dérive pas de combustibles fossiles non renouvelables, il ne joue qu’un faible rôle dans le changement climatique.

    Objectif de Développement durable 2015
    Réduire de 15 % notre consommation d’énergie globale en rationalisant nos procédés de fabrication et en mettant en œuvre une série d’initiatives visant à économiser l’énergie et à augmenter notre efficacité de fonctionnement.

    Nous axerons nos efforts sur la réduction de notre consommation d’énergie globale et le remplacement de l’énergie que nous utilisons actuellement et

  • qui provient de combustibles fossiles par de l’énergie renouvelable. Notre objectif de réduction de notre consommation de 15 % se traduira par une baisse considérable de nos émissions de gaz à effet de serre. Par conséquent, atteindre cet objectif d’ici 2015 est toute une entreprise.

    Nous avons affecté à plein temps un directeur de l’énergie consciencieux à la recherche et à l’élaboration de solutions, lesquelles sont souvent complexes et ne peuvent être appliquées qu’à long terme. Nos efforts iront bien au-delà de petits gestes comme baisser le thermostat ou éteindre les lumières – ce que nous ferons aussi; nous nous concentrerons plutôt sur des projets de grande envergure, comme la mise au point du système de récupération de chaleur à notre usine de Gatineau, au Québec, un projet de plusieurs millions de dollars. En récupérant la chaleur qui, autrement, serait gaspillée, ce système devrait permettre le remplacement des quelque 200 000 gigajoules d’énergie actuellement produits par la vapeur générée à l’aide de combustibles fossiles. Ce nouveau système possède la capacité de réduire de 15 % nos émissions de gaz à effet de serre, ce qui équivaut à supprimer 2 500 voitures circulant sur les routes du Canada ou à planter 1,3 million d’arbres.

  • Énergie de remplacement
    Pour atteindre le résultat visé en ce qui concerne la réduction de l’énergie, nous étudions également comment nous pouvons recourir davantage aux sources d’énergie de remplacement. Pour ce faire, nous travaillons de concert avec notre société sœur, Kruger Énergie, l’une des plus importantes entreprises canadiennes productrices d’énergie renouvelable et de remplacement, dont les activités sont diversifiées.

    Se spécialisant dans la mise sur pied et la gestion de centrales d’énergie verte et d’énergie renouvelable, Kruger inc. et Kruger Énergie exploitent quelque 34 usines de production au Canada et aux États-Unis. Produisant un total de plus de 1 700 gigawatts-heures d’énergie verte, ces usines consistent entre autres en des centrales hydroélectriques et éoliennes, des installations de cogénération à la biomasse et des unités de production de biogaz.

    Deux des usines de papier de Kruger inc. possèdent leur propre centrale hydroélectrique et trois des centrales de Kruger Énergie ont une capacité

  • installée combinée de presque 150 mégawatts. Kruger Énergie exploite aussi 27 centrales hydroélectriques au fil de l’eau aux États-Unis et est en train de construire un deuxième parc éolien qui s’ajoute à celui de 44 turbines qu’elle possède et exploite déjà en Ontario. Lorsque la construction de ce nouveau parc sera terminée, la production conjointe des deux parcs sera suffisante pour alimenter plus de 60 000 foyers canadiens. Kruger Énergie envisage également de construire des centrales éoliennes au Québec.

    Deux usines de papier de Kruger sont équipées de centrales de cogénération à la biomasse. Elles produisent de l’électricité en brûlant près de 450 000 tonnes par année de boues de papetière, d’écorce et d’autres résidus du bois qui sont ainsi soustraits à l’enfouissement. La vapeur récupérée lors de cette opération est utilisée pour sécher le papier. Étant donné que ces matières remplacent les combustibles fossiles comme source d’énergie, ces usines contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

  • Démontrant la grande variété de sources d’énergie de remplacement qu’elle exploite, Kruger Énergie produit également de l’énergie à partir des biogaz. La société recueille 127 000 m3 de biogaz dans un site d’enfouissement de 57 hectares à Lachute, au Québec. Ce combustible génère 83 gigawatts-heures d’électricité, ce qui suffit à répondre aux besoins de 5 000 foyers.